vous êtes ici : accueil > luttes

24 novembre 2015 : Mobilisation pour le pouvoir d’achat des Retraités

Halte au mépris des retraités !

PDF - 65.4 ko
tract Retraités 24 novembre 2015

Le 24 novembre, rassemblements et manifestation :

Rennes : 10 h 30, place de la République et manifestation à la préfecture Martenot.
Redon : 11 h 00, devant la permanence du député Marsac
Saint-Malo : 10 h 30 devant la Sécu et manifestation vers la sous préfecture

Depuis de nombreux mois, les retraités et personnes âgées se mobilisent massivement pour exiger d’autres réponses à leurs préoccupations quotidiennes, notamment sur la nécessaire revalorisation de leurs pensions.
Après avoir adressé une carte de vœux en 2014 au Président HOLLANDE, avoir défilé massivement le 3 juin 2014 à Paris, avoir remis plus de 100 000 cartes pétitions le 1er octobre 2015, force est de constater que le Président de la République et son gouvernement restent sourds aux revendications exprimées. Pire, faisant fi des dispositions législatives qu’il a fait voter, le gouvernement s’arroge le droit de limiter la revalorisation des pensions au 1er octobre 2015 à seulement 0,1%, alors qu’elles sont gelées depuis avril 2013.
C’est proprement scandaleux !
C’est mépriser les retraités et personnes âgées dans leur ensemble.
C’est un nouveau coup porté à l’encontre de ceux-ci, après l’unique prime exceptionnelle de 40 euros (soit seulement 12 fois, 3,30 euros) versés en 2014 pour les petites pensions. Aujourd’hui, la revalorisation accordée, se chiffre à un euro mensuel pour une pension de 1000 euros.
Les retraités ne font pas la mendicité. Ils ne sont pas non plus des nantis.
Il y a urgence à répondre aux revendications des retraités et personnes âgées, notamment en revalorisant les pensions comme prévu initialement. C’est un minimum ! C’est ce que demande (CGT, CGC, CFTC, FO, FSU, Solidaires, LSR et UNRPA).
La CGT revendique : aucune pension en dessous du SMIC, soit 1700 euros bruts mensuel et le retour à la revalorisation annuelle au 1er janvier de l’année selon l’évolution moyenne des salaires.
La résignation doit changer de camp. Les retraités comme les salariés actifs paient seuls aujourd’hui, la politique menée par le gouvernement. Des dizaines de milliards d’euros sont distribués gracieusement au MEDEF sans aucune contrepartie tant en terme d’emplois que d’investissements et celui-ci prétend décider d’un nouvel accord sur les retraites complémentaires ARRCO-AGIRC qui gèleraient à nouveau pour trois ans les pensions de ces régimes. C’est inadmissible !
L’argent existe pour mener une autre politique répondant aux besoins sociaux et de revalorisations des salaires et pensions.
Le 24 novembre, massivement, les retraités et personnes âgées doivent se mobiliser pour réclamer leur dû à ce gouvernement.

Site réalisé en interne et propulsé par SPIP.