vous êtes ici : accueil > Territoires

FNAC : En grève pour la fête nationale

Cette année encore, de manière unilatérale, la direction Fnac a imposé une journée de solidarité.
Cette mesure est inacceptable, injuste et discriminatoire. Elle oblige les salariés à travailler gratuitement.

Tout travail mérite salaire !

Cet impôt qui bafoue le principe d’égalité pèse quasi exclusivement sur les salariés. Toutes les professions ne sont pas logées à la même enseigne.

Un jour férié constitue un repère commun dont la suppression cause un préjudice considérable à la cohésion sociale.

Aurait-on oublié l’accord de Rennes Métropole sur l’ouverture des commerces les jours fériés par lequel les employeurs s’engagent à ne pas retenir un jour férié comme journée de solidarité.

En 2012, sans aucun scrupule, la Fnac a choisi le 14 juillet.
Depuis 1880, le 14 juillet est le jour de célébration de notre fête nationale.
Est-ce un choix de bafouer cette journée du 14 juillet 1789 qui par tradition est considérée comme l’événement marquant la fin de l’ancien régime.

A la grève, citoyens !

Profitons de cette journée, pour aller au défilé, pour relire un bouquin d’histoire… Car pour savoir où l’on va, il faut savoir d’où l’on vient.

PDF - 35.6 ko
Tract à télécharger

Site réalisé en interne et propulsé par SPIP.