vous êtes ici : accueil > Dossiers > Discrimination

Pourquoi une campagne syndicale contre les idées d’extrême droite ?

De tout temps et depuis sa création, la CGT a combattu les idées de régression sociale, de division et de haine portées par l’extrême droite et les partis qui s’en revendiquent ou s’en inspirent tel le Front National.

Parce que la CGT est pour une société basée sur l’émancipation des travailleurs, l’égalité des droits actuels et la conquête de nouveaux, la justice sociale et la solidarité entre tous les travailleurs y compris privés d’emploi, nous ne pouvons rester neutres, laisser faire et voir la position de la division, du repli et du racisme se développer au coeur du salariat.

L’extrême droite est un vieux courant politique qui par le passé a déjà servi pour s’opposer aux aspirations populaire. Dans les années 1930, ce sont les ligues fascistes qui ont voulu par exemple renverser la République. Ce sont aussi tous les mouvements autour de Pétain qui ont collaboré avec le régime nazi et participé aux crimes contre l’humanité pendant la seconde guerre mondiale, ou l’OAS pendant la guerre d’Algérie.
Le Front national, créé en 1972, est clairement l’héritier de cette histoire et s’inscrit dans ce courant politique, qui comprend de nombreux mouvements : les Identitaires, Alain Soral et Dieudonné, Dupont Aignan, la Manif pour tous et bien d’autres.

Depuis l’arrivée de Marine Le Pen à sa tête, le FN essaie, grâce à une habile stratégie ce communication, de donner l’image d’un parti à la fois respectable et différent des autres, il tente de se dédiaboliser ! Son positionnement relève cependant de la posture.

Le parti reste un parti profondément nationaliste, raciste et xénophobe, même s’il a évolué d’un programme ultra libéral à des positions prétendument plus sociales. En effet, le FN n’hésite pas à manipuler le sens des mots, les concepts et les idées afin de ratisser large.
Cependant, le FN ne remet jamais en cause ce qui déclenche les maux de notre société : le non partage des richesses, l’accaparement des ressources par le capital. Normal, puisque le programme du parti d’extrême droite s’inspirent d’une logique profondément patronale. Nulle part le système d’exploitation capitaliste n’est mis en cause. Au contraire, plusieurs "engagements" confirment l’attachement du parti d’extrême droite à ce système.

Le FN demeure un parti pro-capitaliste, anti-immigré, xénophobe et ségrégationniste.

Dans le cadre de sa campagne contre les idées d’extrême droite, la CGT réalise des fiches thématiques autour des 144 engagements présidentiels du Front National.

PDF - 173.4 ko
Fiche générale sur les "engagements présidentiels" du FN
PDF - 123.1 ko
Fiche n°2 - Travail
sur les questions relatives au travail ; le FN est dans le camp du capital
PDF - 174.2 ko
Fiche n°3 - Pouvoir d’achat
PDF - 178.1 ko
Fiche n°4 - Monnaie
PDF - 174.7 ko
Fiche n°5 - Fiscalité
PDF - 113.1 ko
Fiche n°6 - Fonction publique
PDF - 112.6 ko
Fiche n°7 - Immigration
PDF - 127 ko
Fiche n°8 - Industrie
PDF - 134.4 ko
Fiche n°9 - Protection sociale
PDF - 518.1 ko
Fiche n° 10 - les réseaux sociaux

Site réalisé en interne et propulsé par SPIP.