vous êtes ici : accueil > Territoires

Tous unis contre l’extrême droite : déclaration commune des organisations syndicales

DECLARATION COMMUNE DES ORGANISATIONS SYNDICALES
CGT, Solidaires, FSU D’ILLE ET VILAINE

Unis contre l’extrême droite

Les absences de réponse aux questions sociales vécues par les salariés, les privés d’emploi, les retraités mais aussi les jeunes ainsi que la crise avec ses conséquences dramatiques fournissent un terreau exploité par l’extrême droite.
Les politiques d’austérité génèrent une aggravation du chômage, le développement des inégalités sociales, de la précarité, de la pauvreté et des processus d’exclusion. Cela accroît la désespérance sociale.
La montée des idées et de l’influence de l’extrême droite, et particulièrement du Front National, impacte le monde du travail et par conséquent le mouvement syndical. Par leur histoire, leurs traditions, leurs valeurs, dans leurs pratiques et leurs capacités à proposer et agir au quotidien contre les inégalités et les injustices, les organisations syndicales sont confrontées aux propos, aux programmes, aux idées et pratiques de l’extrême droite, qu’elles sont déterminées à combattre.

Le Front National n’est pas un parti comme les autres

La thèse de la préférence ou de la priorité nationale est antinomique avec les valeurs fondamentales du syndicalisme. L’exclusion, le rejet de l’autre, le repli de la France sur elle-même et la fermeture des frontières, la désignation de boucs émissaires, la dénonciation de l’immigration comme responsable de tous les maux sont des positions qui, l’histoire en témoigne, ne peuvent conduire qu’au pire.
Cette stratégie de division trompe les salariés sur les responsabilités et les solutions pour faire évoluer leurs situations.

L’imposture sociale de l’extrême droite

Les organisations syndicales CGT, Solidaires et FSU d’Ille et Vilaine récusent la banalisation d’un parti qui utilise la crise dans le débat public pour tenter d’accréditer ses thèses xénophobes et populistes à travers la protection sociale, les droits liés au travail, la remise en cause des syndicats.

Elles rappellent leurs actions quotidiennes pour rechercher et exiger des réponses face à cette situation sociale : en matière d’emploi, de pouvoir d’achat, d’égalité d’accès aux droits, de protection sociale ou de retraite. Leur action est motivée par les valeurs qui sont celles du syndicalisme au cœur desquelles figurent la solidarité entre tous les salariés et la lutte contre toutes les formes de discrimination.

C’est sur ces bases qu’elles combattront toutes formes d’entrisme et d’instrumentalisation du combat syndical pour promouvoir les thèses du FN parmi les salariés.

Les organisations syndicales CGT, Solidaires et FSU d’Ille et Vilaine réaffirment leur opposition aux idées du Front National et à leur diffusion dans le monde du travail.

PDF - 132.7 ko
déclaratiobn commune des OS 07.03.2014

Site réalisé en interne et propulsé par SPIP.